Voyeurisme : et si on jetait un œil à cette pratique libertine ?

Voyeurism: What If We Took A Look At This Libertine Practice?

Dans notre dernière publication, nous vous avons dévoilé, sans retenue ou presque, l’essentiel à savoir sur l’exhibitionnisme. Comment ne pas continuer notre découverte des plaisirs liés au libertinage en vous parlant de son fantasme miroir. S’il existe des gens excités par le fait de se montrer, il y en a forcément qui le sont par celui de regarder, non ? D’autre part, pour les curieux et curieuses, attiré·e·s par le monde libertin, mais encore  timides, pratiquer le voyeurisme est une douce entrée en matière. Les couples peuvent également y trouver un excellent, et assez discret, moyen de pimenter leur vie sexuelle et réveiller une libido qui, avec le temps, s’était un peu endormie. À l’instar de nos premiers articles sur l’échangisme, le mélangisme et autres réjouissances érotiques terminant en -isme, permettez-nous, ici, de vous parler de tout ce qu’il faut savoir sur ce voyeurisme coquin et assumé. Après vous en avoir donné une définition, nous vous donnerons les meilleures façons de s’y adonner en toute confiance, ainsi que les endroits dans lesquels se retrouver entre coquins et coquines, toujours consentant·e·s. C’est le plus important !

1. Comprendre le voyeurisme

Si l’on prend ce terme au sens large, l’être humain a une tendance naturelle au voyeurisme. Qui n’a jamais ralenti sur l’autoroute (qui vous mène tout droit au village naturiste du Cap d’Agde, par exemple) pour mieux voir l’accident qui s‘est déroulé sur l’autre voie ? On sait que ce n’est pas bien, que l’on risque d’apercevoir quelque chose de choquant, mais on ne peut pas s’en empêcher, on mate, occasionnant un bouchon dans notre sens de circulation également. Sans notre côté voyeuriste, comment expliquer le succès de la presse à scandale (autrement appelée people) ou plus récemment, de la télé-réalité ? Et que dire des réseaux sociaux ? Regarder par le trou de la serrure, savoir ce qu’il se passe derrière la porte, tout cela nous excite. La nudité et le sexe en général, sont des attitudes, des façons d’être, qui attisent encore plus ce côté voyeur. Grâce au libertinage, c’est un fantasme qui devient réalité. Dans ce milieu, pratiquer le voyeurisme c’est donc prendre du plaisir en contemplant d’autres personnes  en tenue d’Adam ou Ève (ou sur le point de l’être) ou en pleine action, seules ou accompagnées. Le principe, c’est de faire cela en toute discrétion, afin d’éviter de se faire remarquer par celles ou ceux en train de s’ébattre joyeusement. Il est bien évident que ces derniers (nos fameux exhibitionnistes, précédemment présentés) espèrent bien qu’un maximum de polisson•ne·s assistent à leur performance. Ils sont quelquefois encore plus flattés de distinguer l’expression physique de cet intérêt. Pour faire une métaphore qui plaira aux plus mélomanes d’entre vous : il en va de ces messieurs qui ne rechignent pas à sortir leur instrument pour accompagner l’ensemble. Il n’est d’ailleurs pas rare, de voir certains membres de l’audience rejoindre les acteurs pour terminer dans une apothéose orgasmique. Voilà ce qu’on peut appeler du spectacle vivant !

2. Pratiquer le voyeurisme en bonne et due forme

On ne le répétera jamais assez, cela passe entre adultes et surtout en toute connaissance de cause. Petit rappel de l’article 226-3-1 du code pénal : « Le fait d’user de tout moyen afin d’apercevoir les parties intimes d’une personne que celle-ci, du fait de son habillement ou de sa présence dans un lieu clos, a caché à la vue des tiers, lorsqu’il est commis à l’insu ou sans le consentement de la personne, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende. »

Cela étant bien intégré, vous avez, si vous le souhaitez, tout le loisir de vous laisser aller au voyeurisme comme bon vous semble. Cependant, il est nécessaire de prendre en compte quelques points avant de vous en mettre plein les mirettes :
  • Si vous voulez le pratiquer en couple, il est très important de bien communiquer en amont avec votre partenaire. Il faut être sûr qu’il ou elle est d’accord avec cette démarche. Vous pouvez lui expliquer qu’il est très important pour vous de faire cela ensemble. Pourront s’en suivre jeux de rôles et scénarios sortis tout droit de votre imagination fertile et débridée. Pourquoi ne pas feindre de cacher une caméra afin d’épier votre moitié en train de se contenter toute seule, par exemple ? Les plus aventureux pourront même aller jusqu’à regarder son ou sa cher·e et tendre dans les bras de quelqu’un d’autre. Échangisme, vous avez dit échangisme ?
  • Ami·e·s célibataires, vous avez également le droit de vous laisser aller à la volupté. Soit en vous rendant dans des lieux et espaces dédiés (que nous détaillerons plus bas) où vous y trouverez certainement l’adepte de l’exhibitionnisme qui vous convient. Comme on dit, chaque pot à son couvercle. Soit, en vous filmant dans un moment intense et intime et en visionnant vos exploits, par la suite. Rassurez-vous, toujours aucun jugement chez les libertins, uniquement de la bienveillance.

3. Bien choisir les endroits pour pratiquer le voyeurisme

Et l’homme créa Internet

Il existe tellement de sites et applications dédiés que les voyeuristes ont de quoi s’en donner à coeur joie pour assouvir leur penchant. Ici, une plateforme de vidéos toutes plus inspirantes les unes que les autres. Là, une autre permettant de chatter et de participer à des visioconférences à vocation masturbatoire. Des recherches approfondies, nous ont même permis de découvrir que des couples, ou groupes d’amis « exhibo » mettaient en ligne et en live, leurs folles soirées, pour le plus grand bonheur des internautes voyeurs.

Les Club Libertins

Ce sont évidemment les lieux les plus conseillés pour se régaler les yeux. Dans ces établissements, tout est fait pour qu’exhib’, voyeurs et tous·tes leurs frivoles ami·e·s, se sentent libres de s’amuser comme ils l’entendent, en toute sécurité et légalité.

Le Village Naturiste du Cap d’Agde

Outre les bars, boites, piscines et saunas spécialisés dans le libertinage, il est un endroit qui ravira tous ceux préférant vivre leur passion au grand air. En effet, la célèbre Baie des Cochons est la partie de la plage du Cap, où, à la nuit tombée, des voyeurs du monde entier viennent apprécier les câlins que de nombreux couples se font sur le sable. il se peut même qu’ils soient invités à les rejoindre, pourquoi pas ?

Savoir comment pratiquer le voyeurisme dans les meilleures conditions, tel était le but de cet article. Nous vous donnons rendez-vous très bientôt pour de nouvelles aventures libertines avec toute l’équipe de Cap d’Agde Studios.