Exhibitionnisme libertin : de l’art de se montrer dans le plus simple appareil, entre autre

Si, telle une pelote de laine, on tirait sur le fil des différentes façons de s’adonner au libertinage, on pourrait sûrement s’apercevoir qu’il y en est une qui se trouve à l’origine de beaucoup d’autres. En effet, le fantasme d’être vu·e dans le plus simple appareil, voire, en pleine action, a pu donner envie à certain·e·s d’aller plus loin en pratiquant le mélangisme, l’échangisme et autres réjouissances. Continuons donc notre découverte des différentes façons, non conventionnelles, de vivre sa sexualité. Ici, nous allons essayer de vous d’en apprendre un peu plus sur l’exhibitionnisme ou comment faire monter l’excitation à son paroxysme en sentant les regards de parfaits inconnus pénétrer son intimité. Après en avoir donner un définition, nous nous attarderons sur les manières de se prêter à ce jeu érotique ainsi que sur les codes et limites à considérer. Nous terminerons, bien entendu, par vous donner les endroits dans lesquels se laisser aller à « l’exhib » sans retenue. The place to be naked, en quelque sorte. Nous espérons que vous prendrez plaisir à lire cet article. En revanche, peut-être pas autant que celles et ceux s’effeuillant, et plus si affinité… Et certainement pas à l’abri des regards indiscrets.

1. Qu’est-ce que l'exhibitionnisme ?

À tous les fashionistas adeptes de grands imperméables à la Columbo, qui sentent une irrépressible envie de montrer leur anatomie au quidam assez peu préparé à recevoir ce genre d’information, là, tout de suite, maintenant : passez votre chemin (et retournez en prison) ! Ici, nous parlons de l’émoi que ressentent certain·e·s coquin·e·s en se montrant nu·e·s ou en pleine action. Savoir qu’ils ou elles peuvent être surpris·e·s à n’importe quel moment pendant leurs ébats n’est certainement pas pour leur déplaire, non plus. Troubler et faire monter le désir des spectateurs venus se délecter de leur performance, seul·e·s ou à plusieurs, fait également partie du jeu. Cela a même un rôle très important dans la volonté de devenir exhibitionnniste. Cette « activité » peut être la motivation,  l’étincelle qui permet à certains couples ou célibataires de faire ressortir un érotisme et un sex-appeal qui ne demandait qu’à s’exprimer pour pimenter leur vie sexuelle. Encore faut-il bien connaître les codes à observer. Ceci, pour toujours être sûr d’offrir ce spectacle à des personnes prêtes à y assister.

Seriez -vous tenté d’aller plus loinen découvrant le mélangisme ?

2. Les règles et les contours de l‘exhibitionnisme

Tout d’abord et sans vouloir vous effrayer, nous nous permettons de vous faire part d’un point important. Outre notre histoire de « pervers à imper’ » de tout à l’heure, il est absolument nécessaire de vous rappeler que l’article 222-32 du code pénal est assez clair : « L’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ». Il en va de même pour la nudité. Avis donc aux habitué·e·s d’un laisser-aller en pleine nature, dans une ruelle sombre ou dans tout autre endroit dans lesquels des passants, qui n’ont rien demandé, peuvent se trouver nez à nez (ou autre chose) avec eux. Il s’agit effectivement d’un délit. Le consentement sans réserve des deux parties de cette pratique, on ne peut plus suggestive, doit être appliqué. Inutile de rappeler que, comme pour toutes les autres expériences libertines, la bienveillance et le respect font partie intégrante de ce milieu.

Cette mise au point étant faite, nous souhaitons, à présent, mettre en évidence un type d’exhibitionnisme qui a beaucoup de succès grâce au progrès technique de ces dernières décennies : l’exhibitionnisme digital. Il peut revêtir plusieurs aspects : 

 

  • L’envoi de photos ou de vidéos calientes privées, servant à émoustiller son conjoint ou sa conjointe est une bonne porte d’entrée dans le monde « exhibo ». Cela permet de commencer en douceur, entre partenaires de confiance.
  • Le recours à des sites ou des applications spécialisées. Le fait de se montrer sur tous les réseaux sociaux classiques est déjà, en soi, une forme d’exhibitionnisme. Il n’en fallait pas plus pour que les plus polisson·ne·s, aient l’idée de concevoir des plateformes dédiées à faire monter la température de chaque côté de l’écran d’un ordinateur ou d’un smartphone. L’exhibitionniste digital·e adore s’imaginer qu’une majorité de gens puisse être excitée par les publications qu’elle contemple. De plus, il n’est pas rare que le fait de retrouver ses exploits sur la toile ne fasse qu’augmenter encore un peu plus son plaisir.

 

Ces expériences auront peut-être comme conséquence d’inciter les plus téméraires à aller se dévoiler, en chair et en os, dans des endroits spécialement conçus pour accueillir à bras (ou d’autres membres du corps) ouverts, leur besoin d’attiser les regards.

3. Les lieux où le pratiquer

Les clubs libertins sont évidemment les plus indiqués pour venir pratiquer l’exhibitionnisme. Dans de tels établissements, tout est conçu pour que tout le monde se sente à l’aise. L’ambiance chaude, les lumières, la possibilité de consommer de l’alcool, tout est fait pour que l’on s’abandonne complètement et pour laisser libre-cours à ses envies, même les plus inavouables. Dans ce monde-là, le jugement n’a pas sa place.

Tous les inconditionnel·le·s de la chose ont l’occasion de se retrouver au village naturiste du Cap d’Agde. Ce lieu incontournable des amoureux du libertinage au sens large (et dans tous les sens, d’ailleurs) offre à ses visiteurs pléthore de spots plus inventifs les uns que les autres. Tout y est pensé pour leur  faire passer des moments de désinhibition et de fête inoubliables.

Connaissez-vous les activités incontournables à tester au village naturiste du Cap d’Agde ?

 

Enfin, pour en revenir au sujet qui nous préoccupe, comment ne pas évoquer, toujours au Cap, la mondialement célèbre Baie des Cochons. Cette plage un peu spéciale de Méditerrannée ravit, depuis des années, les amateurs et amatrices d’exhibitionnisme. Ils ou elles peuvent se lancer, en couple ou entre ami·e·s, dans les positions les plus folles sous les yeux de voyeurs, qui, arme à la main, savant apprécier ce show à sa juste valeur.

 

Si l’aventure de l’exhibitionnisme (mais pas que) en bord de mer vous tente, toute l’équipe de Cap d’Agde Studio est à votre service pour vous aider à trouver le pied-à-terre idéal.