Côte-à-côtisme : choisissez une entrée en matière tout en douceur

Side-By-Side: Choose A Gentle Start

Pour celles et ceux d’entre vous, qu’une « envie d’autre chose » concernant les câlins en couple commence à titiller, ne bougez pas, cet article est susceptible de vous intéresser. Cela fait peut-être un moment que vous ressentez une forme de lassitude, de routine qui s’est installée dans votre vie sexuelle. Vous aimez toujours follement votre partenaire, là n’est pas le problème, mais vous avez besoin de pimenter un peu vos échanges intimes. Bien sûr, vous avez déjà entendu parler du libertinage et de tout un tas de termes se terminant  en -isme : échangisme, mélangisme et toutes sortes d’autres expériences coquines. Vous ne vous sentez absolument pas prêts à tester ça, mais il y a quand même une partie de vous qui éprouve une certaine excitation. L’idéal serait donc une pratique qui vous permette de pénétrer dans ce monde sensuel et érotique plus délicatement. Avez-vous entendu parler du côte-à-côtisme ? En lisant la suite, il se peut que vous soyez séduit·e par cette découverte du monde libertin, toute en légèreté. C’est sans doute un bon moyen d’assouvir certains fantasmes à deux, en toute confiance et surtout bienveillance.

1. Le côte-à-côtisme, qu’est-ce que c’est exactement ?

Certain·e·s qualifient cette pratique de libertinage soft. Il s’agit, pour un couple, de faire l’amour ensemble devant (ou à côté, donc) d’autres amants, qui eux aussi, font de même. Mais attention, il n’y a jamais de contacts extra-conjugaux, ni d’échange de partenaire. Et pas de mélange non plus, entre côte-à-côtistes, on sait se tenir. Le seul fait de pouvoir regarder l’autre duo se faire plaisir suffit à exacerber l’excitation. Ressentir le désir de l’autre binôme monter à la vue de ses prouesses érotiques augmente également la chaleur ambiante et surtout corporelle. C’est un partage d’émotions, en quelque sorte, celui de fluides en tous genres restant au sein du couple légitime. Moins de risques que l’autre se sente mal à l’aise ou soit blessé·e de quelque manière que ce soit. Comme l’explique la sexothérapeute Nathalie Giraud Desforges (on peut lui faire confiance) : « il y a moins de possibilités de se faire du mal. Vous restez entre vous et ce qui se partage reste entre vous ». 

Et si cette porte d’entrée dans un univers coquin vous donnait l’opportunité de découvrir d’autres saveurs libertines, que pensez-vous du candaulisme ?

2. Comment être sûr·e que cette pratique peut vous convenir ?

Vous êtes heureux·se avec votre cher·e et tendre, il y a beaucoup d’amour entre vous, à n’en pas douter. Jusqu’à présent, vous avez toujours trouver des moyens pour épicer un peu plus votre vie sexuelle. Vous avez expérimenté, avec succès, un tas de choses : 

 

  • Faire l’amour dans des endroits insolites.
  • Tenter de nouvelles positions, même les plus acrobatiques, à faire rougir l’auteur du Kamasutra. Pour info, il s’agit de Vatsyayana, un lettré du nord-ouest qui aurait vécu et écrit l’ouvrage entre le III ͤ siècle avant JC et le VI ͤ après (oui, du plaisir et de la culture, c’est ça le blog de Cap d’Agde Studios).
  • S’équiper en jouets pour adultes divers et variés.
  • Etc.

 

Bref, vous avez fait le tour de beaucoup de façons de vous amuser. Cependant, en discutant avec votre partenaire vous vous rendez compte que la routine recommence à vous guetter. Au bout de si nombreuses années de bonheur conjugal, vous souhaitez que l’osmose sexuelle qui vous anime continue de plus belle. L’idée de vous essayer au libertinage semble vous attirer tous·tes les deux, mais vous ne vous sentez pas le courage de participer à une orgie tout de suite. De plus, vous vous êtes aperçus que votre moitié et vous aviez quelques polissonneries à explorer. En effet, il y aurait en vous des penchants pour l’exhibitionnisme et le voyeurisme, qui cela ne vous étonnerait guère. Allez, on sait que vous adorez vous envoyer des sextos, nudes ou même faire quelques sextapes avec votre amoureux·se, nous ne sommes pas dupes !

Il n’y a pas de doutes, si vous êtes bien sur la même longueur d’ondes, que votre partenaire ou vous-même ne vous sentez forcé·e·s d’aucune manière, le côte-à-côtisme peut vous convenir pour entretenir la flamme.

3. Et si ça vous avait donné envie d’aller plus loin…

Beaucoup de libertins vous le diront : le fait d’avoir mis un pied (et bien d’autres parties du corps, si affinités) dans ce microcosme si particulier pour certains, mais si accueillant, festif et surtout respectueux pour ceux qui s’y sont frotté sans a priori, peut possiblement vous donner l’envie de goûter à d’autres activités encore plus impudiques. À titre d’exemples (ou de rappels pour nos fidèles lecteurs), voici une sorte de « parcours du libertin » :
 

  • Le mélangisme. On pourrait le considérer comme l’étape qui vient après le côte-à-côtisme. Dans cette pratique, vous pouvez entamer les échanges tactiles avec le couple qui s’ébat à vos côtés. Nous sommes ici sur des carresses, effleurages et baisers uniquement. Pour les plus désinhibés, cela peut aller jusqu’à des fellations et autres cunilingus.
  • L’échangisme. vous passez un cap, puisque qu’il s’agit, dans ce cas, d’aller jusqu’à la pénétration avec l’un des membres du couple voisin (ou les deux). Un véritable échange de partenaire, comme son nom l’indique (la langue française est tellement bien faite).
  • L’orgie (pour ne pas dire partouze). Nul besoin de vous faire une longue explication, vous avez certainement saisi, petits coquins ! 
  • Et vous pourriez même aller jusqu’au fétichisme, BDSM, et autres aventures sexuelles encore plus pointues qui feront peut-être l’objet de publications futures. 

4. Les bons spots

De nombreux établissements libertins (bars, boîtes de nuit, entre autres) vous accueilleront avec plaisir afin que vous puissiez profiter en toute sécurité de cette nouvelle vie côte-à-côtiste qui s’offre à vous. 

Vous avez également la possibilité de participer à certaines soirées privées en vous rendant sur des sites et applications libertines. Celles-ci vous permettent d’entrer en contact avec des personnes ayant les mêmes centres d’intérêt que vous .

Enfin, la chaleur de l’été et les vacances étant propices à un lâcher prise plus important, vous serez certainement ravi·e·s d’apprendre que la crème du libertinage se retrouve chaque année au village naturiste du Cap d’Agde. Entre soirées, pool-parties, et relations hots sur la célèbre Baies des Cochons, grâce à votre ouverture d’esprit, vous y passerez certainement des moment inoubliables.

Vous le savez maintenant, Cap d’agde Studios vous accompagne depuis des années pour vous aider à trouver l’appartement ou le studio idéal, le petit nid d’amour parfait, en somme. Vous pourrez y vivre votre nouvelle passion pour le côte-à-côtisme dans un endroit magnifique.